Message de l'Administrateur
Défilé de mode de " Afrik - Inov" sous la responsabilité de Madame Solange Chétlat à Genève: un soutien aux activités culturelles de Village Suisse ONG

C'est depuis bientôt six ans que l'Association Village Suisse ONG existe. Cela dit, il devient alors nécessaire de débattre sur les questions essentielles de l'insertion et de l'exclusion sociale au sein d'une société démocratique comme la Suisse, comme Genève.En effet, depuis toujours, le monde associatif joue un rôle primordial dans la formation des personnes qui s'expriment, se battent, se réunissent et réfléchissent sur les origines et les conséquences des problèmes que nous vivons actuellement dans notre époque. Le monde associatif représente sans conteste, le lien social entre l'être humain, la communauté et l'Etat. Il prend souvent le rôle d'un pôle éducatif, d'un centre d'éducation et fait d'emblée office de liaison pour des personnes nécessitant aussi bien un appui social que, pour celles revendiquant les causes permettant un appui social.

En fait, face à des distorsions et aux disfonctionnements issus de l'actuelle mondialisation (commerce non équitable, accroissement inconsidérée des richesses et pauvreté extrême des pays du Sud), le monde associatif remplace de plus en plus l'Etat dans ses fonctions sociales. L'augmentation du nombre des problèmes sociaux entraîne une augmentation croissante du nombre des associations.

On constate de plus en plus que les associations sont nécessaires et incontournables dans la mise en place des véritables alternatives dans la recherche des solutions au problème de l'intégration et de l'exclusion sociales de notre monde actuel.Une association comme la nôtre qui milite en faveur de l'enfance défavorisée au Cameroun, en Suisse et ailleurs dans le monde, et qui uvre depuis bientôt six ans pour une meilleure communication entre les jeunes genevois et leurs semblables du Cameroun, entre les jeunes suisses et les jeunes africains, n'est pas encore assez reconnue financièrement, on ne nous donne pas les moyens pour lutter contre l'exclusion sociale qui découle des attributions et ou des coupes de subventions sociales.

Chaque fois, nous sommes obligés de faire «le parcours du combattant» afin d'obtenir un parrainage, un soutien matériel, un soutien moral.

Même avec un bilan d'activités assez éloquent, personne ne pense à nous octroyer une petite subvention.Malgré l'existence d'un 0,07% voté dans tous les budgets communaux et cantonaux en Suisse, pour venir en aide financièrement aux plus démunis et aux pays pauvres du

Dans des sociétés démocratiques d'aujourd'hui, le monde associatif représente en quelque sorte les maillons indispensables à la canalisation des idées, des projets, des activités nécessaire au bon fonctionnement de toute scène publique dans nos sociétés modernes et contemporaines.

Les Associations constituent aujourd'hui, le creuset où jaillissait mille et un cris que pousse la population afin de demander aux autorités de corriger la mise en place des lois erronées qui risquent de causer trop de dommages irréparables dans tel ou tel lieu, dans telle ou telle couche sociale.

Sud et aux associations qui oeuvrent pour le développement et le bien-être général des populations, personne ne pense à nous aider à soulager nos semblables des pays du Tiers Monde à promouvoir le dialogue et la communication pacifique entre les jeunes de la Suisse et les jeunes Africains.

Dans les prochaines années à venir, notre association doit faire toujours de mieux en mieux pour se faire comprendre, aussi bien que se faire connaître. Pour cela, nous ne devons pas oublier de travailler à un niveau de plus en plus professionnel, tout en maintenant dans notre ligne de mire le respect de tous nos bénévoles, de tous nos membres, de nos parrains et marraines, de tous nos bienfaiteurs et bienfaitrices.

Dans une organisation non gouvernementale (ONG) comme la nôtre, nous devons faire très attention à la cruauté du monde associatif qui pour un oui ou pour un non, exclu son permanent, son fondateur, son créateur ou son secrétaire d'un revers de la main d'une Assemblée Générale (AG) sans tenir compte du facteur humain, du facteur temps, du facteur créativité.

Le Village Suisse ONG doit créer une chaîne de solidarité durable entre ses membres, ses fondateurs, ses parrains et marraines, entre la société civile et ses partenaires sociaux. Il doit chercher et rechercher sa propre place dans la société, lutter contre toutes formes d'exclusion, engager des initiatives nouvelles pour accroître le bien-être social de chaque individu, de chaque être humain quel que soit sa couleur de peau,son sexe, sa religion et ses origines sociales.

Combien d'idées nouvelles ont échoué par manque de soutien et de respect de la personne humaine? Dans et au-delà de toutes les frontières géographiques, nous devons toujours faire mieux pour assurer aux populations dont nous avons la charge, le bien-être auquel elles aspirent. Cela nous permet sans doute de nos jours de mieux comprendre les problèmes d'intégration et d'exclusion sociales. Alors, nous comptons sur vous Pensez intégration et exclusion sociales Pensez bien-être de chaque personne humaine sans aucune discrimination ,Aider Village Suisse ONG à aider les jeunes à mieux se connaître, à mieux communiquer entre eux, à promouvoir la paix entre les jeunes et la joie de vivre

Adabert Nouga, Administrateur

Village Suisse ONG, pour le Comité des Fondateurs

 
» Sommaire

VILLAGE SUSSE BULLETIN, Issue No. 1, Hiver 2002 -Eté 2003
Administrateur: Adalbert Nouga
Rédactrice : Mary Treacy
Le Bulletin de
Village Suisse ONG